Soutien aux réfugiés du Mali
Article mis en ligne le 23 juin 2012

par Françoise de Billy, Kader Abdoulaye

Au cours de mon séjour au Niger en Février 2012, j’ai rencontré des femmes réfugiées de Bamako.Kader Abdoulaye président de l’ADTN et moi même avons décidé de les aider. Pour ce faire nous avons écrit à leur demande une lettre qui a été remise au gouvernement du Niger :

Niamey, le 06 mars 2012

Suite aux évènements survenus au Mali, la population civile exposée aux affrontements a quitté la zone Nord Mali « l’Azawad ». Elle a trouvé refuge dans les pays voisins, l’Algérie, la Mauritanie, le Burkina Faso et le Niger.
A Niamey, une centaine de femmes réfugiées ont été accueillies chez des amis ou dans des familles.

Un mois déjà s’est écoulé mais la situation locale ne leur permet toujours pas de rentrer dans leur pays. Elles sont parties ayant tout laissé, le temps passe et elles attendent par obligation.

Actuellement le Niger pays situé dans la zone subsaharienne, subit une crise alimentaire et c’est dans ce pays déjà en difficultés qu’elles ont trouvé refuge. Cependant, soucieuses de leur avenir, elles s’organisent et créent ce groupement pour unir leurs efforts.

Leur souhait est de poursuivre les activités qu’elles exerçaient dans leurs coopératives au Mali pour faire face au quotidien mais aussi pour venir en aide aux personnes qui sont restées sur place par faute de moyens.

L’association Takolt N’Akarass « ADTN » les a rencontrées à Niamey et soutient leur mouvement, pour que ces femmes puissent se prendre en charge, soutenir leurs frères et vivre dignement pendant cette période difficile.

Ainsi, par la présente note explicative du groupement, nous venons vers vous pour demander votre appui et soutien en nature ou en espèce.

Février 2012 à Niamey




Haut de page
Réalisé sous SPIP
Habillage ESCAL 4.2.20
Soutenir par un don