Automne 2012 : Inondations au Niger
Article mis en ligne le 11 novembre 2012
dernière modification le 13 novembre 2012

par Françoise de Billy

L a saison des pluies au Niger est tout à la fois attendue et redoutée.

  • Attendue parce qu’elle va permettre d’abreuver la terre, alimenter les puits et les nappes d’eau souterraines. C’est aussi la saison des mariages et des fêtes comme celle en Septembre de la cure salée dans la plaine de l’Irazer à In Gall qui rassemble trois jours durant, les éleveurs nomades Peuls et Touareg venus de toute part.
  • Redoutée car ces pluies sont de type torrentielles et provoquent des inondations importantes comme en 2008 dans la région d’Agadez.

Cette année 2012 c’est dans la région de Niamey que les inondations ont été dévastatrices. Avec les pluies, les moustiques prolifèrent et les taux de paludisme et de typhoïde sont à cette période très élevés.

Niger Août 2012
Au Niger, le climat de type sahélien est caractérisé par une saison sèche et une saison des pluies qui s’étend de Juillet à Octobre.
La pluviométrie dans la zone saharienne est très faible, elle est plus élevée dans la zone sahélienne. C’est dans la région de Niamey traversée par le fleuve Niger qu’elle est la plus élevée.
Depuis la mi-Juillet, de fortes pluies ont provoqué des inondations. Le 17 Août, une crue importante du fleuve Niger provoque l’inondation de nombreux quartiers de Niamey.

31 personnes sont mortes et près de 100 000 sont sinistrées, a annoncé mardi 21 août l’Organisation des Nations unies (ONU). La région de Dosso (sud) est actuellement la plus éprouvée avec trois décès la semaine dernière dans l’effondrement de maisons et plus de 70 000 sinistrés.

Jardins, champs et puits ont été dévastés et des centaines de bêtes ont été emportées ; la région d’Agadez a également été touchée.

L’association « Takolt n’Akarass apporte son soutien plus particulièrement à la population de la région d’Agadez. Le président de l’association Nigérienne (Kader Abdoulaye), en ce moment à Niamey, a visité les personnes sinistrées et a souhaité leur apporter de l’aide.

Pour ce faire, des produits alimentaires, du matériel scolaire, des moustiquaires etc...ont été achetés.

Les deux associations « Takolt n’Akarass »Niger et France ont contribué à ce mouvement de solidarité.

A la demande de Kader, l’association France vient d’envoyer 1000 euros.

Déjà touché par une crise alimentaire concernant environ 6 millions d’habitants, cette nouvelle catastrophe n’est pas sans conséquence sur la situation alimentaire du pays.





Haut de page
Réalisé sous SPIP
Habillage ESCAL 4.2.20
Soutenir par un don